Home 9 Blog 9 Nous découvrons les formations géologiques de l’Etna
Gorges de l'Alcantara

Nous découvrons les formations géologiques de l’Etna

Outre les 4 puissants cratères principaux et les près de 300 cratères latéraux, l’Etna abrite également une série d’autres formations volcaniques.

Nous vous avons déjà parlé de certaines d’entre elles. Dans cet article, vous en apprendrez encore plus sur les formations géologiques de l’Etna.

Tube de lave

Un tunnel de lave se forme lors d’une éruption, lorsqu’une croûte se forme à la surface de la lave qui s’écoule lentement sur un terrain plat. Sous cette croûte, la lave peut continuer à s’écouler à chaud. La plupart du temps, le tunnel ainsi formé se vide à la fin de l’activité volcanique, quand il n’y a plus de nouvelle lave. On connaît environ 190 tunnels de lave sur l’Etna, souvent découverts par hasard. Mais il en existe probablement beaucoup plus.

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Nous visiterons l’un des plus beaux tunnels de lave, la grotte de Serracozzo, sur le versant nord de l’Etna, lors de notre Etna Trekking Tour.

L'une des plus belles formations géologiques de l'Etna sont les tunnels de lave, comme la grotte Serracozzo

Colonnes de basalte dans les gorges de l’Alcantara

Sur le versant nord de l’Etna, la rivière Alcantara forme la frontière entre le volcan et le reste de la Sicile. La rivière s’enfonce parfois jusqu’à 25 mètres de profondeur dans le sous-sol volcanique. Lorsque l’on patauge dans cette gorge, on se croit dans un autre monde : des colonnes de lave pentagonales ou hexagonales bizarrement torsadées se tordent dans toutes les directions.

Comment ces formes étranges sont-elles apparues ?

Il y a probablement 8.000 ans, des coulées de lave se sont déversées sur le fleuve Alcantara qui existait déjà à l’époque. En raison de leur grande masse et de leur épaisseur, les coulées de lave ne se sont refroidies que très lentement. D’une part, cela rend la lave refroidie extrêmement dure et d’autre part, cela permet la formation des colonnes prismatiques :

La lave s’est refroidie à la surface et s’est contractée. Des fissures sont ainsi apparues à la surface, tout comme la terre qui se dessèche. Plus la composition de la lave est uniforme, plus les fissures qui se forment sont régulières. Les hexagones sont les plus fréquents, mais il existe aussi d’autres polygones. Ces fissures se prolongent à l’intérieur de la lave et forment ainsi les colonnes.

L’Alcantara a ensuite retrouvé son lit et, au fil du temps, a creusé dans la lave, formant ainsi le canyon et mettant au jour les colonnes de lave.

Tour Etna et Alcantara

Tu veux toi aussi découvrir les gorges bizarres de l'Alcantara ? Lors de notre tour Etna & Alcantara, nous ferons une randonnée facile sur 7 cratères, nous dégusterons un déjeuner typiquement sicilien et nous nous rafraîchirons ensuite dans l'Alcantara.

Lave cordée

On appelle lave cordée une lave dont la surface a une forme étrange, comme des cordes juxtaposées.

La lave cordée près de la grotte Serracozzo

Elle se forme lorsque la lave s’écoule très lentement et commence ainsi à refroidir à la surface. Une sorte de peau se forme, comme lorsque le lait est devenu trop chaud. Sous la surface, la lave reste chaude et continue de s’écouler en déplaçant et en comprimant cette peau.

La lave cordée est une manifestation de la lave Pāhoehoe (le nom vient du haweitien et signifie lave lisse, non fracturée). Il s’agit d’une lave basaltique peu épaisse.

Pierres canon („pietre cannone“)

Une coulée de lave est une force destructrice qui enterre généralement tout sous son passage.

Mais parfois, on trouve encore dans une coulée de lave des vestiges qui témoignent des anciens habitants du versant.

Lorsque la lave encore très chaude et donc encore très liquide rencontre de grands arbres (les petits arbres brûlent immédiatement dans la lave), il peut arriver que des arbres dits de lave ou des arbres pétrifiés se forment. En Sicile, on les appelle aussi pietre cannone (pierres à canon) en raison de leur forme.

La lave entoure le tronc de l’arbre, se refroidit au contact de l’arbre et commence à se solidifier. La partie de l’arbre qui dépasse de la coulée de lave se consume immédiatement. La partie inférieure de l’arbre se consume très lentement. Lorsque la lave s’est refroidie, il ne reste plus rien de l’arbre.

Pierre de canon

Lorsqu’une éruption touche à sa fin, c’est-à-dire lorsqu’il n’y a plus de nouvelle lave pour alimenter le flux de lave et que la lave s’écoule, le flux de lave s’abaisse. Si c’est le cas, il ne reste que la croûte ronde qui s’est formée autour du tronc et qui dépasse verticalement de la coulée de lave. Ces arbres permettent d’ailleurs de déterminer la hauteur de la coulée de lave à l’origine. Mais il arrive aussi que les arbres soient emportés par la coulée de lave ou que la lave s’enroule autour des arbres tombés. Dans ce cas, des canons horizontaux se forment.

Arbres de lave, lorsque la coulée de lave s'est abaissée

Si la coulée de lave ne s’abaisse pas, par exemple parce qu’elle se trouve dans une vallée et ne peut pas s’écouler, les arbres de lave restent sous forme de trous ronds dans la coulée de lave.

Arbres de lave, si la coulée de lave ne s'est pas abaissée

Si la lave était très liquide, on peut même éventuellement voir les empreintes de l’écorce ou des trous de branches à l’intérieur de la pierre de canon. Parfois, on trouve aussi des restes de bois carbonisé. Dans le cas d’une coulée de lave dont l’âge est inconnu, on peut alors essayer d’estimer son âge par datation radiocarbone.

Sur l’Etna, on trouve ces pierres canon par exemple aux endroits suivants :

  • Côté sud : au sud du Monte Nero degli Zappini, sur le Mt. Nero degli Zappini Trail
  • Au nord-est :
    • Près de Piano Provenzana : lors de notre tour du cratères nord, nous passons au début du chemin devant deux pierres à canon.
    • A l’ouest des cratères Sartorius
    • Près du Monte Baracca
Une pierre de canon près du Monte Nero
Détail d'une pierre de canon sur le versant nord de l'Etna
Chatte sur WhatsApp !
Scan the code