Home 9 Blog 9 Les châtaignes de l’Etna
Castagno dei Cento Cavalli

Les châtaignes de l’Etna

Sur le versant oriental de l’Etna (du nord-est au sud-est), on trouve – en raison du climat particulier – de grandes quantités de châtaigniers (Castanea sativa).

Les châtaignes sont comestibles, mais ne sont pas cultivées ou ramassées à des fins commerciales, car elles poussent en grande partie dans le parc de l’Etna et sont donc protégées. En hiver, on mange aussi volontiers des châtaignes grillées (en italien : caldarroste) en Sicile, mais les châtaignes proviennent généralement du nord de l’Italie.

Il faut toutefois mentionner une particularité sicilienne : les châtaignes grillées sont blanches. La raison en est le mode de fabrication : les châtaignes sont grillées dans des fours ronds et hauts (environ un mètre et demi de haut). Du gros sel est jeté dans les braises. Les châtaignes sont posées en haut sur un fond percé de trous. La vapeur se mélange au sel et enrobe ainsi les châtaignes de blanc. Le salé s’harmonise à merveille avec le goût doux et sucré des châtaignes !

Mais les châtaignes de l’Etna sont utilisées d’une autre manière. Elles donnent naissance au miel de châtaignier ! Dans cet article, nous voulons également vous parler d’un châtaignier très particulier.

Miel de châtaignier

Sur l’Etna, on produit du miel depuis très longtemps. On l’appelle l’or de l’Etna. Les variétés les plus courantes sont le millefiori (miel de fleurs), le miel de fleurs d’oranger, le miel d’eucalyptus et le miel de fleurs de châtaignier. Le village de l’Etna Zafferana Etnea est particulièrement célèbre pour sa production de miel.

Le miel de châtaignier a une couleur sombre et un goût plus âpre que les autres variétés. Il est récolté en juin et juillet. Il est intéressant de noter qu’il reste liquide très longtemps et ne cristallise que très difficilement (souvent pas du tout au-dessus de 20 °). Cela est dû à la teneur en fructose, qui est plus élevée dans le miel de châtaignier que dans les autres types de miel (plus le miel contient de glucose, plus il cristallise rapidement).

Le miel de châtaignier est riche en minéraux tels que le potassium et le fer, ainsi qu’en vitamines B et C. Ses propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes seraient plus fortes que celles des autres types de miel.

Goûte donc le miel sur des toasts et de la ricotta fraîche au lait de brebis !

 

Mais passons maintenant à quelque chose de différent et de très spécial !

Châtaignier des cent chevaux (Castagno dei Cento Cavalli)

Sur le versant est de l’Etna, dans le village de Sant’Alfio, dans le Parc de l’Etna, se trouve un énorme châtaignier, le châtaignier des 100 chevaux (voir sur Google Maps).

Le diamètre de sa couronne est de 62 mètres, il est haut de 22 mètres, chaque année en octobre, on récolte environ 400 kg de châtaignes.

Son âge est estimé à plus de 3000 ans. Il est donc le plus vieux châtaignier du monde. Un miracle si l’on considère la zone dans laquelle il pousse : depuis plus de 3000 ans, cet arbre a été épargné par tous les tremblements de terre et les coulées de lave !

Mais les superlatifs ne s’arrêtent pas là : dans le livre Guinness des records, il est considéré comme l’arbre le plus épais du monde. La circonférence de son tronc serait de 57,9 mètres et son diamètre de 22 mètres. Toutefois, au-dessus du sol, le tronc se divise en trois parties. L’inscription au Guinness Book s’appuie sur une mesure effectuée en 1780 sur les trois troncs.

Pour prouver qu’il s’agit du même arbre, des échantillons d’ADN ont été prélevés sur les trois troncs. Les résultats ne contredisent pas cette thèse, mais d’autres analyses sont nécessaires pour la prouver définitivement.

Origine du nom

Comment le châtaignier a-t-il obtenu son nom ? On raconte qu’une reine était à la chasse avec 100 chevaliers et leurs chevaux lorsqu’ils furent soudain surpris par un orage. Toute la compagnie trouva refuge sous un énorme châtaignier. L’orage s’étant poursuivi jusqu’au soir, la reine et sa suite (certains des chevaliers auraient également été ses amants) y passèrent la nuit au sec et en sécurité.

L’identité de cette reine n’est pas très claire, on cite souvent Jeanne Ire d’Anjou ou Jeanne d’Aragon. Mais il s’agit probablement d’une (bonne) histoire inventée.

Histoire de l’arbre

Les premiers écrits sur le Castagno dei Cento Cavalli remontent au 16e siècle. Antonio Filoteo, l’un des plus grands érudits siciliens du XVIe siècle, décrivait ainsi le châtaignier : « (un arbre) qui dépasse en merveilles les plantes vantées par Pline … et son grand tronc, creusé par la nature, abrite les moutons, les chèvres, les bergers et les mineurs. Et l’on a parfois vu sous lui un troupeau de trois cents moutons ».

Aux 18e et 19e siècles, l’arbre était un point fixe dans les voyages de nombreux écrivains et peintres à travers l’Italie, seul Johann Wolfgang von Goethe le laissait de côté. Il ne le mentionne pas dans son « Voyage en Italie ».

En 1965, la famille noble propriétaire de l’arbre et du terrain a été expropriée par l’État italien, et le marronnier des cent chevaux a été classé monument national.

En 2021, il a été élu arbre italien de l’année. Il a donc représenté l’Italie lors du concours « European tree of the year 2022 » et a été élu à la 4e place.

 

Cet arbre géant continue donc de susciter l’enthousiasme jusqu’à nos jours !

Vous pouvez le visiter 24 heures sur 24, mais il est clôturé. On ne peut y entrer que pendant la journée.

Chatte auf WhatsApp!
Scan the code