preloder

Vallée del Bove vue du haut

Une promenade au milieu des nuages, sur le bord de la Valle del Bove, à 2000 mètres d’altitude, à la découverte du Serracozzo et Mont Frumento delle Concazze.
Nous visitons un coin de paradis : la zone nord-est de l’Etna. Entre cratères, bouches éruptives, coulées de lave et grottes, on découvrira combien de différents phénomènes le volcan peut former. Un parcours en boucle, qui nous guidera à travers points de grand intérêt géologique et paysagé.

Prix valide pour un minimum de 4 participants.

50€ par personne
Enfants de 3 à 12 ans : 10€ de réduction
Enfants de moins de 3 ans : excursion gratuite!

Infos
  • Heure de départ

    9.00 heures

  • Point du rendez-vous

    Refuge Citelli

  • Heure de retour

    15h00 environs

  • Services inclus

    Assurance;
    Guide autorisé francophone (guide touristique régional ou guide de moyenne montagne AIGAE-GRE avec certification BLSD).

  • Services non inclus

    Tout ce qui n’est pas exprimé à la voix “Services inclus”.

  • On conseille

    Chaussures de trekking ou au moins chaussures de sport (baskets) ; s’habiller par couches, par rapport à la saison en cours, aux conditions météo, à l’altitude ; en hiver prévoir vêtements de neige (gants et chapeau obligatoires !) ; en été on conseille un coupe-vent, une casquette et la protection solaire. Prévoyez de l’eau, un snack, et n’oubliez surtout pas votre appareil photo !

  • Communications importantes

    On vous prie de nous communiquer à l’avance exigences particulières éventuelles : problèmes de santé, allergies, cardiopathies, problèmes de pression, mobilité réduite, handicap.
    On fera de notre mieux pour vous accueillir de la meilleure façon.
    Merci !

    Le tour pourra subir des variations ou être interrompu à la discrétion du guide, si les conditions météorologiques ou volcaniques dussent compromettre la sécurité du groupe.

Itinéraire

En partant du Refuge Citelli, à 1740 mètres d’altitude, nous entrons dans le petit bois de hêtres, pins et boulots de l’Etna.

Initialement le parcours présente une alternance de montées et descentes dans les grands canaux de pierre de lave, lissée et polie par les eaux dérivées de la neige fondue, et aussi dans la végétation plus ou moins riche.

Prêts, on y va !

À la découverte de ce qui se cache sous la dure surface volcanique
Après avoir marché pour environs un kilomètre et demi, nous arrivons à la Grotte du Serracozzo, qui s’est formée à partir d’une des bouches effusives de l’éruption du 1971.

Celle du Serracozzo est une des 190 grottes d’écoulement lavique qui se trouvent sur l’Etna. Ces tunnels se forment pendant une éruption, par l’écoulement de la lave incandescente (entre 700°C et 1100°C) encore fluide.
La grotte est formée par deux parties très différentes : après l’entrée, très basse et étroite, pour la première dizaine de mètres on se retrouve plongés dans un scenario surprenant ; les parois de la grotte sont lisses, polies, poncées par la lave.
Après, en continuant la descente, la hauteur du plafond diminue de plus en plus, et les caractéristiques de la grotte changent : maintenant le sol est brut, et la voûte est riche de formations dites « dents de chien ».

Grotte du Serracozzo

Une fois remontés nous continuons le sentier pour atteindre la Vallée del Bove. Une vue spectaculaire nous remplit les yeux : la vallée entière s’étale devant nous, 35 km² de coulées de lave qui se sont juxtaposées pendant les derniers 50 ans.

Notre regard se perd sur un énorme bassin semi-circulaire qui définit tout le versant oriental du volcan, un gigantesque théâtre naturel.
Beaucoup de langues de laves de différentes époques se mélangent entre elles, à témoignage de l’activité incessante du volcan pendant les dernières années.

En observant le paysage nous pouvons reconnaître aussi les restes de l’édifice volcanique précédent l’Etna actuel : ce qui, en s’effondrant environs il y a 8000 ans, à créé la dépression de la Vallée del Bove.

Ici nous pouvons admirer les « dicchi » magmatiques, une formation volcanique particulièrement évidente à cet endroit, et même des vieux cratères éteints. Une autre péculiarité très intéressante de cette vallée est sans doute la présence de la pierre « cicirara ».
Nous continuons en direction Pizzi Deneri, en suivant pour quelques centaines de mètres le bord de la vallée jusqu’à arriver aux bouches éruptives du 1928.

La terrasse sur la Vallée del Bove

Nous laissons la corniche, nous passons la coulée du 1928 et nous continuons vers Monte Frumento delle Concazze, un des cratères secondaires plus grands de l’Etna (2150 mètres de hauteur) qui s’est formé environs il y a 3500 ans.

Le type de matériel lavique qui forme le cône éruptif de ce cratère est très différent par rapport à ce qu’on a pu observer jusqu’à maintenant : sa couleur varie entre le rouge et le marron, à cause de l’oxydation du fer contenu dans la lave.
De ce point d’observation on peut admirer dans son ensemble le groupe des sept cratères Sartorius, en la typique disposition à boutonnière. Nous pouvons finalement profiter de la vue : notre regard s’étale sur une grande partie du versant Nord est de l’Etna, sur la mer, sur les côtes de la Calabre.

Nous suivons la boutonnière des Sartorius et, en virant vers le sud, nous traversons le bois de boulot et la coulée du 1928, avant de rentrer au refuge Citelli, probablement fatigués, mais satisfaits et contents d’avoir vu et connu paysages inoubliables.

Monte Frumento delle Concazze
ItalianoEnglishDeutschFrançaisEspañolрусскийPolskiChineseAutre (préciser dans les notes)
Dates souhaitées (choisissez-en trois, par ordre de préférence)


Écrivez ici le corps du message, des informations supplémentaires ou toute demande particulière.


(Vous pouvez les annuler ou en demander une copie en demandant explicitement info@etnaway.com)


Trekking Tour recommandé

Réservez maintenant!
Crateri Sartorius Etna